in

Volver a ser como un niño, virgen de cualquier recuerdo, de cualquier reflexión …

Volver a ser como un niño, virgen de cualquier recuerdo, de cualquier reflexión y también de cualquier proyección, lo que algunos han tratado de hacerte entender en la Tierra, más allá de la historia espiritual, y que ha sido llamado el Instante, el Presente, lo Inesperado, es la clave. Mientras no…

De retour comme un enfant, vierge de tout souvenir, de toute réflexion et aussi de toute projection, ce que certains ont essayé de te faire comprendre sur terre, au-delà de l’histoire spirituelle, et qui a été appelé l’instant, le présent , l’inattendu, est la clé. Tant qu’ils ne sont pas prêts pour l’inattendu, ils ne peuvent pas vivre la réalité.

Ils sont toujours en projection, ils ont encore peur et ils ont encore peur de souffrir, de leur travail, de leur corps, de leurs enfants, de leurs parents, de leur location, de leurs impôts, de leur nourriture. Il ne voit pas que toutes les sociétés, à tous les temps, qui ont voulu se fédérer, créer, ordonner un modèle de société, bien qu’elle soit fondée sur des données astrologiques, comme certaines civilisations, bien qu’elle repose sur la matière, sur la prédation, sur ce qui Ils appellent capitalisme ou libéralisme ou même communisme, ils ne lui servent pas à se découvrir.

Arrête d’avaler tout ce qui concerne le monde des façons, le monde des émotions et le monde de la pensée. Le Supramental, comme je l’ai appelé, n’a rien à voir avec tout ça. Ce qu’ils appellent Agape, la Beatitude, la demeure de la paix suprême, tous ces mots reflètent simplement l’homme qui a trouvé le Real.

Tant que tu n’es pas stabilisé dans le Real, tu souffres, de ses émotions, de son corps, de ses pensées, de ses histoires, de son passé, de ses projections vers tout avenir, même si ce n’est que demain, et à ce moment-là tu n’es plus disponible pour l ce qui est là, je dirais, à portée de cœur, à portée de vue.

Ce n’est plus le moment de reporter, de peser les pour et les contre. Le temps est pour l’authenticité, la spontanéité, la disponibilité immédiate dans le temps qui doit être totale. Que vous regardiez une fleur, aidant un frère ou une sœur humaine, luttant pour gagner sa vie, ce qui doit rester en vous est cette lucidité des renseignements qui assure que vous ne serez plus jamais capable de prendre des illusions pour la vérité . Regardez simplement comme l’a dit le Commandeur ou Nisargadatta, regardez l’observateur. Ce n’est même pas celui qui vit ce qui doit être vécu, c’est avant ça.

Mais tant qu’ils nourriront le système, la société, la mémoire ou les projections, ils souffriront aujourd’hui. Parce que c’est le jeu de l’Intelligence du Real qui le rend à l’essence et à l’essentiel au-delà du monde des formes, au-delà des dimensions, au-delà de toute apparence et de toute vision, à la beauté ineffable de la C ‘ est vrai

BERNARD DE MONTREAL.
30 AO OST 2020

A través de Jean Luc Ayoun




Source

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Loading…

0

What do you think?

Regarder [EXCLU] Découvrez la Thaïlande de Nicolas, enseignant-chercheur à l’université de Thammasat à Bangkok

El ser humano es un ser de miedo porque el miedo ha sido cultivado, todos lo hem…