in

Se cierran multitud de vías del sueño, se pierde la ilusoria sensación de libert…

Se cierran multitud de vías del sueño, se pierde la ilusoria sensación de libertad.
Si.. Se cierran los sueños.
Siempre fueron sueños, juegos de cartas con astros dirigiendo las estrellas.
Y donde nacieron los sueños? , ¿en las estrellas? o ¿en los ojos que pusieron su mirada en ellas?
Si… fueron sueños, despedidas, trenes en marcha, vehículos que perdieron su turno de remar en mares bravas..
No mires más las estrellas, no te ocupes de los remos, la soledad no implica perder ningún tren, te…
Une multitude de voies du sommeil se ferme, on perd la sensation de liberté illusoire.
Ouais.. Les rêves se ferment.
Ça a toujours été des rêves, des jeux de cartes avec des astres qui dirigent les étoiles.
Et où sont nés les rêves ? Dans les étoiles ? ou dans les yeux qui ont regardé dessus ?
Ouais… c’était des rêves, des adieux, des trains en marche, des véhicules qui ont raté leur tour de ramer dans les mers vives..
Ne regardez plus les étoiles, ne prenez pas soin des rames, la solitude n’implique pas de rater un train, vous connecte au soleil que vous n’avez jamais cessé d’être.
Les rêves, les cauchemars, les tumultes, la hâte.
Plus rien ne peut arrêter l’être libre qui émerge quand il quitte la chimère des rêves et c’est.
? Esther



Source

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Loading…

0

What do you think?

Si la vue du ciel bleu vous remplit de joie, si un brin d’herbe qui jaillit d…

Si la vue du ciel bleu vous remplit de joie, si un brin d’herbe qui jaillit dan…