in

Regarder la vidéo


? Jean-Luc ? Satsang ? Espagne

…"il y a suffisamment de particules adamantines, de lumière blanche, que beaucoup d'entre vous voient d'ailleurs, en s'allongeant, ou dans la nature, pour que cette lumière blanche agisse."

…" la Vérité va vous rattraper, de toutes les façons possibles."

???

Elisa : Comme ça c'est un jeu qui est plein de pièges, quand le moment de l'évènement arrive, et qu'on doit différencier les êtres de lumière et les archontes, comment doit-on le faire ?

C'est très simple, dans un cas vous êtes en Joie et en Paix, dans l'autre cas vous serez en tension, en interrogation, comme la question. Quand vous ne vous posez plus de question, et que vous êtes en paix réelle, il n'y a même pas à se poser la question. Et d'ailleurs, il y a beaucoup de frères et sœurs, j'ai posté récemment un témoignage d'une amie, qui s'était lancée à corps perdu depuis un an parce qu'elle était venue à Tarifa, dans les chiffres, mais ça aurait pu être dans n'importe quoi, les nombres, mais c'est les nombres, pour s'apercevoir que c'est archontique.

?

Ce n'est pas une condamnation, ce n'est pas question de dire c'est bien ou mal, justement, aujourd'hui tout est prétexte, même la fausseté, pour vous faire vivre la Vérité. C'est magique.

?

Et je dois dire que plus vous souffrez, plus vous êtes mal, vous avez de plus en plus de chance de vivre la Vérité, parce que très vite vous allez vous apercevoir, même sans mettre de mots, même sans compréhension intellectuelle, que telle chose vous met en tension, en revendication, de votre point de vue, et vous voyez bien que ça vous fait souffrir. Donc c'est un apprentissage qui vous permet de lâcher toutes les techniques.

?

J'ai continué à parler et à former sur les cristaux parce que, au-delà des soins réels, les cristaux agissent sur la conscience. Voilà pourquoi je continue à en parler. Alors on occupe les gens en disant à quoi ça sert pour soigner, on leur apprend à faire les diagnostiques, et après, quand vous mettez les cristaux, là vous vous apercevez que les gens vont, indépendamment d'une quelconque guérison, changer leur point de vue et, comme on disait tout à l'heure, se réveillent. Vous voyez.

?

Alors qu'il y a d'autres techniques, au contraire, qui vont vous emmener dans la contradiction, dans la tension. C'est pareil pour ce qu'on appelle les canalisations. Il y a des gens qui canalisent, il y a de plus en plus de gens qui reçoivent des informations, mais vous ne vous sentez pas bien avec ça, parce que vous sentez bien que vous n'êtes pas libres.

?

Tant que vous n'avez pas compris, vécu, qu'il n'y a personne, vous pouvez être réveillés, effectivement, mais vous n'êtes pas libres. La Liberté c'est voir clairement que tout ça est un jeu, comme je dis, mais quand on est lucide, ce n'est plus un jeu, comme dire, un jeu de dupes, c'est un jeu librement consenti, mais votre point de vue change, et vous n'êtes plus soumis, parce que vous vous laissez traverser plutôt que d'arrêter, quel que soit l'outil que vous utilisez.

?

Donc se poser ce genre de question, est tout à fait justifié pour la personne, ou pour celui qui vit les énergies, qui les perçoit, qui les ressent, mais il y a encore la peur, la peur de se tromper. Mais réalisez bien qu'aujourd'hui, cette peur de se tromper, ou l'interrogation même sur ce que l'on vit, va vous ramener très vite à la Vérité. C'est un apprentissage.

?

C'est pour ça que j'ai toujours dit qu'il faut laisser les rêveurs rêver, parce que leur rêve va se terminer immanquablement par un cauchemar qui les libérera, de tous ces concepts, de toutes notions de temps et d'espace. Mais laissez chacun prendre l'apparence du chemin qu'il veut, même si vous, vous vivez qu'il n'y a pas de chemin. Ça fait partie de la liberté et du jeu.

?

Comme ça a été dit déjà depuis plus de trois ans par Omraam, il y a suffisamment de particules adamantines, de lumière blanche, que beaucoup d'entre vous voient d'ailleurs, en s'allongeant, ou dans la nature, pour que cette lumière blanche agisse.

?

Avez-vous confiance en ce que vous croyez, avez-vous confiance dans le personnage que vous jouez, ou avez-vous confiance en la Vérité qui vous est inconnue et à laquelle vous êtes promis de toute façon, quelles que soient les erreurs apparentes, et quels que soient les chemins de traverse.

?

Il n'y a rien à juger, et surtout pas se juger soi-même. Et si aujourd'hui, même sans sentir les énergies, vous allez à l'encontre de la vérité, en toute bonne foi, en toute lucidité de la conscience et pas de ce que vous êtes, la Vérité va vous rattraper, de toutes les façons possibles.

?

En fait vous n'êtes pas libres, tant que vous croyez que vous pouvez diriger, contrôler la Vie. Bien sûr, il faut diriger, contrôler, par rapport aux obligations familiales, professionnelles et autres, mais ne mélangez pas la scène de théâtre avec la Vérité.

?

Elisa : Je pense que c'est là où on ne sait pas trop …

C'est là où il y a un hiatus, apparemment qui n'est pas encore complètement assimilé.

?

Elisa : On mélange un peu tout ça.

La Vérité Absolue, c'est quelque chose qui se vit ou pas, mais plus vous lâchez toutes prétentions de la personne ou de la conscience, vous êtes libres. Mais ne confondez pas ça avec vos activités de tous les jours. Mais ces activités de tous les jours, à partir du moment où vous êtes réveillés, vous allez les assumer, quelles qu'elles soient.

?

C'est ça la lucidité, ce n'est pas aller se réfugier en haut d'une montagne, ou s'exclure totalement de la société, c'est de vivre à sa périphérie, pour qu'il y ait le moins d'engrenages possibles qui vous piègent.

?

Rappelez-vous, vous ne serez jamais libres en tant que personne. C'est quand il n'y a personne que vous êtes libres. Mais quand je dis ça, vous êtes bien évidemment là, vous ne pouvez pas être ailleurs, c'est ça que vous acceptez. C'est d'arrêter de rêver, d'arrêter de projeter, d'arrêter de penser au karma, quel qu'il soit, qui concerne la personne.

?

En fait ce n'est pas la personne qui est libérée, comme on dit, c'est vous qui êtes libérés de la personne.

Nathalie, parle lentement pour qu'elle puisse traduire en temps réel.

?

Sœur : Juste, par exemple, est-ce que tu peux donner des exemples ? Plutôt, pour que ce soit concret.

Alors on va prendre l'exemple de ceux qui sentent les énergies, parce que vous êtes nombreux ici, quasiment tous, à sentir. Quand il y a une sensation, une perception, ou une douleur, ou un travail que tu fais, comme on l'a fait pendant des années avec le yoga de l'unité ou avec l'ostéopathie trinitaire.

?

Vous portez votre attention et votre conscience sur ça, la conscience est accrochée, normalement, et quand vous êtes libres, vous le voyez, quand vous êtes libres, vous le voyez, vous le sentez. Votre conscience n'est plus emmenée par la perception, rappelez-vous la a-conscience est absence de perception. C'est le grand Silence.

?

Donc, je ne renie pas ce que je vis, bien évidemment, puisque j'ai passé des années à parler des étoiles, des portes, du corps de lumière, et à expliquer les liens et les ponts entre les différents trucs. Simplement, je ne suis plus dupes de cela, je ne le fige pas, je ne le refuse pas, je l'ai absorbé.

?

C'est pour ça que je parle plus maintenant de cette Paix, de cette immuabilité, qui n'a plus besoin de référentiel de cœur du cœur, du double tore, et tout ça, parce que c'est quelque chose qui va parler directement à la conscience et qui n'a plus besoin du relai de la perception, de la sensation et de la discrimination entre ce qui est bien et ce qui est mal. C'est du vécu, ce ne sont pas des concepts.

?

Je suis bien lucide qu'il y a des entités, je les vois, mais elles n'ont pas plus de réalité que moi, elles sont inscrites dans le jeu.

?

Ce qu'il vous faut en fait lâcher, ce n'est pas la personne, la personne elle est ce qu'elle est, elle est là, et c'est justement dans cette personne que ça se vit qu'il n'y a personne.

?

Pour cela il faut se laisser traverser. C'est effectivement diamétralement opposé pour les anciens de ce qu'on a fait à l'époque, où on portait la conscience, par exemple sur les étoiles, sur les portes; et il y avait tout un travail énergétique, vibral, pour activer les portes. Mais on n'a plus besoin. C'est dans ce sens-là que je vous dis oubliez toutes ces connaissances. Nous on les a pour certains d'entre nous parce qu'on l'a vécu, vous n'avez plus besoin de ça non plus, ça se fait tout seul, naturellement, et sans vous.

?

Autrement dit, tant que vous croyez diriger l'énergie, votre vie ou votre conscience, vous n'êtes pas libres. On ne peut pas le comprendre. La compréhension c'est quand vous le vivez, pas avant. Or le problème, c'est que la conscience elle a toujours besoin de comprendre, et quand on perçoit les énergies, on sait très bien qu'il y a des énergies qui sont bonnes et d'autres qui ne sont pas bonnes.

?

Pensez qu'il y a une lumière astrale, qu'il y a une lumière vibrale, mais qu'il y a aussi la non-lumière, qui n'est pas l'ombre, qui est le fameux néant de l'Absolu, néant, né avant, ça veut bien dire ce que ça veut dire.

?

Quand on est libérés et lucides, on accueille tout, même Yaldebaoth, il fait partie du cinéma. Il y en a parmi vous qui m'ont confié qu'ils ont été approchés par les archontes et tout. Et alors ?

Ce système qu'on appelle la création, ne tient, en tout cas dans le système enfermé où on est, que par la peur. La peur de mourir, qui implique la recherche de sens de la vie, une compréhension et des garde-fous qu'on se met à tous les niveaux, et le premier des garde fous, c'est le bien et le mal.

?

Je suis bien conscient que le bien et le mal sont à l'œuvre au sein de cette scène de théâtre, je ne dis pas que ça n'existe pas, je dis simplement que c'est à traverser, parce que tant que vous êtes occupés à savoir si c'est bien ou mal, comme la question, vous n'êtes pas disponibles.

?

Accueillir ce qui est, sans condition et sans soumission, c'est ça la Vérité, comprendre que vous ne pouvez rien changer, à ce moment-là, Tout changera. C'est une, en français on dit une reddition, c'est aussi ce qu'on appelle la résilience. C'est le moment où vous êtes tellement sous tension, physique, énergétique, dans votre conscience, qu'il y a un moment vous savez très bien que vous n'avez pas de choix que de lâcher, même si vous ne voulez pas lâcher.

Satsang 2?Casa de vida Shantinilaya-Espagne?31/07/20?Ayoun Jean-Luc




Source

Comments

Leave a Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Loading…

0

What do you think?

Regarder la vidéo

Regarder la vidéo