in

"Jean-Luc, dans cet extrait du Satsang 2, aborde des thèmes sur L'ABS…

? “Jean-Luc, dans cet extrait du Satsang 2, aborde des thèmes sur L’ABSOLUE / Nibiru / Le choc / Les météorites / L’enfermement / Le manuscrit de Kolbrin…”

“Et tout ça si vous voulez, c’est … ils nous amusent, ils nous occupent, ils nous mettent dans la peur, le virus, la perte d’emplois, pour qu’on n’ait pas la terreur de Nibiru, parce que je vous garantis l’irruption dans le ciel, de manière physique, et pas seulement l’influence électromagnétique qui elle est bien réelle déjà depuis dix ans, mais la visibilité physique de Nibiru et de son cortège de météorites et de gaz toxiques, aura l’effet qui a été annoncé, c’est-à-dire le choc.”

???

Elisa : Quand on parle du Divin, qu’est-ce que c’est ? C’est la Lumière, c’est l’Absolu …

De quoi ?

Elisa : Le Divin.

Il n’y a pas de Divin. Il y a Toi, c’est tout. Tant que vous priez, vous priez quelque chose d’extérieur. Tant que vous méditez, vous êtes dans ce qui passe.

?

Elisa : Quand tu te reconnectes avec ta partie divine.

Oui. Quand tu reconnectes réellement et concrètement ta partie divine, on pourrait appeler ça le Paraclet, on a eu d’ailleurs une canalisation du Paraclet, c’est l’Esprit du Soleil, c’est le corps solaire, mais le corps, même de Lumière, même sur la scène de théâtre, il passe.

Donc, penser ou évoquer le divin en soi ou le divin ailleurs, c’est encore quelque part imaginer qu’il y a une distance, ou qu’il y a un délai pour le vivre. Et ça, ça crée effectivement une illusion. Il n’y a ni distance, ni délai. C’est malheureusement ainsi que nous fonctionnons tous, du fait même de l’enfermement. Et là je ne parle pas de l’enfermement de la Terre, mais de l’enfermement d’une forme, quelle qu’elle soit.

Bien évidemment pour la conscience, pour la personne, en ce monde comme en tous mondes, nous sommes entourés de formes, nous sommes entourés de consciences, qui ne sont que des fragments. C’est ce qu’on dit quand on dit : nous sommes tous Un, il n’y a qu’une conscience.

C’est la première étape du vécu de l’Unité, qu’on peut nommer le paradis blanc ou l’éther primordial, mais cet éther primordial est la première réminiscence de l’origine de la forme et de la conscience, il y a encore quelque chose après, bien sûr, ou avant, ou dedans, puisque ça va être le Tout, c’est ce qu’on a nommé l’Absolu.

L’Absolu qui se traduit aujourd’hui dans les faits, dans le vécu, par ce dont je vous parle depuis hier. Quand vous pénétrez l’espace, vous n’êtes plus assujettis à la forme qui pourtant est là, ni à aucune autre forme. Vous êtes lucides que vous avez une limite corporelle, bien sûr, mais la conscience peut réellement s’expandre ou se rétracter (coupure) … ah voilà, c’est revenu.

Donc par rapport à ça, surtout n’employez pas de concepts, ou de croyances, c’est la meilleure façon d’être prêts pour l’inattendu, pour l’inconnu. Cet inconnu que la personne ne pourra jamais connaître, mais qui se vit pourtant au travers de cette personne.

Il n’y a ni dieu, ni diable, tout ça est sur la scène de théâtre, mais la Liberté n’a pas de dieu ni de diable, ni d’entité, ni de monde.

De toute façon, vu ce qui se déroule en ce moment sur la scène de théâtre ou sur la scène cosmique, vous voyez avec les météorites, il y en a de plus en plus – d’ailleurs le film qui annonce ça sort dans quelques jours, Greenland, on avait caché aux humains que les météorites allaient se cracher sur Terre -.

Pour ceux qui sont curieux de l’histoire, je vous invite à consulter le manuscrit de Kolbrin, qui décrit à la perfection le dernier passage de Nibiru. Ceci dit, vous retrouvez cette description littérale, et pas seulement littérale, dans l’Apocalypse de Jean : “Les montagnes seront retournées, un tiers des terres disparaîtra …”

N’oubliez pas que Nibiru ou Hercolubus ou Hercobulus a été appelé en d’autres endroits de la Terre, dans l’histoire, le Grand Destructeur. Il a été aussi appelé le Soleil Noir, Mardouk – c’est sumérien -. Le dernier passage, qui était un passage mineur, c’était il y a trois mille six cents ans, et le vrai passage majeur, lui, n’a lieu que tous les vingt cinq mille ans. Donc même la destruction de l’Atlantide, en dix mille sept cent trente et un avant Jésus-Christ (10731) était un passage mineur.

Lors du passage de Nibiru, il y a un alignement de notre système solaire avec le centre de la Galaxie, un alignement de notre système solaire avec le centre galactique, Sagittarius A, Sagittaire. Voilà, donc le passage de Nibiru est parfaitement connu, je précise d’ailleurs pour glisser cela, c’est que tout ce que nous vivons en ce moment, le confinement, les virus, l’activité des cavaliers, séismes, volcans, météorites, nous est masqué, parce que pour les élites, les guignols, la stratégie c’est tout sauf Nibiru.

Donc le but c’est de vous occuper avec le confinement, avec le virus, avec les conflits, la guerre de tous contre tous, il ne faut surtout pas que vous sachiez que Nibiru arrive, parce que dans leur logique, même le chaos doit être, comme on disait, contrôlé et dirigé. Ce qui n’est pas le cas dans d’autres pays. En Russie par exemple, le peuple russe est au courant de ce qui arrive, il y a des abris souterrains partout – ceci dit, ils ne serviront pas, mais bon …-.

Parce que c’est vrai que quand on est en train de se poser la question : Pour le masque, contre le masque, c’est un virus, ce n’est pas un virus, … ce n’est qu’une distraction pour nous éviter de vivre le chaos avant l’heure.

Dans le manuscrit de Kolbrin, c’est parfaitement décrit la réaction des humains. Alors si vous voulez connaître ce qui va se passer, allez au cinéma voir Greenland. N’oubliez pas que tout ce qui est cinéma est une programmation totale. Vous ne pouvez pas lutter contre l’image. Vous pouvez dire c’est faux, vous pouvez dire c’est vrai, ça ne change rien. Ça s’imprime dans votre cerveau. Ils nous ont préparé avec beaucoup de films, enfin il y en a eu tellement, ce n’est que de la programmation prédictive.

Et tout ça si vous voulez, c’est … ils nous amusent, ils nous occupent, ils nous mettent dans la peur, le virus, la perte d’emplois, pour qu’on n’ait pas la terreur de Nibiru, parce que je vous garantis l’irruption dans le ciel, de manière physique, et pas seulement l’influence électromagnétique qui elle est bien réelle déjà depuis dix ans, mais la visibilité physique de Nibiru et de son cortège de météorites et de gaz toxiques, aura l’effet qui a été annoncé, c’est-à-dire le choc.

Ce que nous vivons en ce moment est un simulacre de choc. Tous les humains, dans les témoignages de Kolbrin, sont éloquents, même ceux qui étaient préparés, qui l’attendaient, entrent dans une espèce de folie. Donc l’important, c’est pour ça que j’insiste tant, puisque en finalité, tout le monde sera libéré. Bref quand une femme doit accoucher elle accouche, mais vous savez très bien que l’accouchement peut se passer avec bonheur, mais aussi avec souffrance. Le résultat est le même, le bébé il sort, mais le vécu n’est pas le même.

Plus nous serons nombreux à redécouvrir qui nous sommes, plus effectivement le choc sera amorti. Mais il n’y a pas d’autres façons de se réveiller, il faut que le cauchemar soit total pour que vous abandonniez totalement toute idée d’un quelconque futur, d’une quelconque dimension, ou d’un quelconque monde. Et il n’y a pas de meilleur révélateur que Nibiru.

(Eclats de rire, Elisa a traduit le virus à la place de Nibiru)

Vous vous doutez quand même que les gens qui sont dans la peur aujourd’hui par rapport à ce virus, ils ont simplement peur de mourir. Alors vous imaginez bien quelle va être la réaction quand toutes les trompettes vont se mettre à retentir de façon synchrone sur toute la Terre. Ça ne sera pas l’extase, pour l’humanité je parle… mais ce choc sera salutaire.

Satsang 2?Casa de Vida Shantinilaya-Espagne?30/07/20?Ayoun Jean-Luc


Source

Comments

Leave a Reply
  1. Il n’y a presque plus de science fiction, la Réalité prévaut à la réalité en ce grand changement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Loading…

0

What do you think?

"Jean-Luc, neste extrato do Satsang 2, aborda Temas sobre: O ABSOLUTO / Ni…

Je ne pouvais imaginer il y a encore cinq ans, que j’allais vivre ce temps de li…