in

Hildegard Von Bingen The Declaration of Ecstasy So, let's go together, …

?Hildegard Von Bingen

The Declaration of Ecstasy

So, let's go together, through the Word, to penetrate Shantinilaya:

“What matters to me sustains me. Beyond all ties, there is Freedom. Freedom is Ecstasy rediscovered, by which the radiant radiance of Life is expressed. Having nothing more, Life sustains me. The binder of Life is Love, whose manifestation is Light and Vibration.

Beyond all appearance and beyond all sense, I am the One Essence of all Creation.

I renounce all struggle, for the fullness of Love.

Erasing myself from myself, derives the One Life. Accompanied by the Choir of Angels and the Silence of the Ineffable, the Ecstasy of Life One is One, in which I Am.

All fear is apprehension.

Erasing myself from all dreams, and all illusions, I discover Love, fertilizing myself every second, by its Song and by its Voice in the ineffable Happiness of bliss without cause

I give you everything, I give you everything of me, so that you may forge my Eternity rediscovered in the Fire of Love. I am you as you are me.

In the deviation of all appearance, the deviation of all suffering, I discover your Transparency. So I live in you, as you live in me. A life of grace, at the same time of Fullness and Emptiness; at the same time as Beauty and Infinity.

I give you everything that ends one day, so that every day, here as everywhere, the Ecstasy of your Eternity and my Eternity never cease. I let you embrace what I thought I was, to illuminate what, on the other hand, does not exist, that in what I could believe.

You, the Only Source and the Only Peace beyond all links, have me, since you will never be a possible loss.

I am what each One Is.

I let go of what is holding me, to come to you, because I take what you have always been, what you always are, and what you will be forever, Source of Sources, heart of the Heart.

I let myself be sucked in, putting on my habit of Eternity. You lay me bare, in order to clothe me in your Glory, putting an end to all notion of distance, to all separation.

I know that I live what You are, no matter what I live. What I am is Life.

I do not ask anything for me, because I know that you fill life.

I install myself in your Presence, where is the end of all uncertainty. Therefore, Marrying Freedom, Marrying Truth, no thirst can ever touch me.

I give and I will give everything that you have given me, without keeping anything, remaining in the Ineffable Love of the brazier of Fire.

Installed in Life, I am Eternity and you are my Eternity. You fill what I am, beyond me, as beyond you.

We are One, in Love and in Freedom. You and I, Free, drinking the Spirit at the Source of Truth. Then we are One, We are then this ineffable Joy.

I entrust this world to you, you who know no limits and no brakes, or any obstacles.

I welcome you. I open the door. Nothing can be closed in the Ecstasy of what I live. Like a Fire of Love, devouring everything that was me, you invite me to the Last Wedding, Wedding of Freedom, where Ecstasy is the only thing possible.

I address you as a person, knowing that you are beyond all person, beyond all forms. You, the Love that I am. This Love is Peace, which is Joy, which needs no justification and no explanation.

You are the Only answer, the Only Way, you are the Only, present in everything.

In the silence of my Temple, where no claim arises, I am you. Beyond all formulated words, beyond all manifested thought, beyond all desire, you are there.

Thus, Freed from my own barriers, I open the Doors of Being.

You, Love, in the Song of Ecstasy, you, the radiant Presence that flows, like a Water of Fire, you animate in us, beyond all memory and in every way, the Joy of Ecstasy and the contentment of our Peace .

How to name yourself, without assigning you a shape? How to name you, without betraying my illusory experiences? So I neither name you, nor limit you in any way, you who are Life in every way, you who animate everything and all Life.

You are Love. Ecstasy and Peace are your witnesses and your markers.

I merge with you, disappearing, like that from me.

You are this Abode of Supreme Peace.

You are what I am. I am what you are. Without distance and without difference.

Having recited your Infinite Presence, then I rest in your Peace in your Fullness and in your Beauty.

Beloved of Love, Sisters and Brothers, in the hour when the veil of the flesh is no longer an obstacle for us, the chosen words, the Union and the Vibration are the continuation of my Eternity Songs that I had composed, let them I deliver, for this time: Time of Love. This Declamation is not a prayer, nor a meditation, it is the Truth of Love, carried by the Vibration of Ecstasy. Looking at these words, and hearing these words, lighten all remaining weight and I will be with you and in you. Reading these words, you will realize the Call of the Light, the Call to Awakening. "

Please accept the Blessing of Love.
?
Published and received: J.L.A August 22, 2012

? Hildegard von Bingen

La déclaration de l'ecstasy

Alors, allons ensemble, à travers le mot, pour pénétrer Shantinilaya :

′′ Ce qui compte pour moi me soutient. Au-delà de tous les liens, il y a la liberté. La liberté est redécouverte de l'ecstasy, par laquelle l'éclat radieux de la vie s'exprime. N ' ayant rien de plus, la vie me soutient. Le liant de la vie est l'amour, dont la manifestation est la lumière et la vibration.

Au-delà de toute apparence et au-delà de tout sens, je suis l'Essence unique de toute création.

Je renonce à toute lutte, pour la plénitude de l'amour.

Je m'efface de moi-même, c'est la seule vie. Accompagné de la chorale des anges et du silence de l'ineffable, l'ecstasy de la vie un est un, dans lequel je suis.

Toute la peur est l'appréhension.

En m'effacant de tous les rêves, et de toutes les illusions, je découvre l'amour, en me fertilisant chaque seconde, par sa chanson et par sa voix dans l'ineffable bonheur de la félicité sans cause

Je vous donne tout, je vous donne tout de moi, afin que vous puissiez forger mon éternité redécouverte dans le feu de l'amour. Je suis toi comme tu es moi.

Dans la déviation de toute apparence, l'écart de toute souffrance, je découvre votre transparence. Alors je vis en toi, comme tu vis en moi. Une vie de grâce, en même temps de plénitude et de vide ; en même temps que la beauté et l'infini.

Je te donne tout ce qui finit un jour, pour que chaque jour, ici comme partout, l'extase de ton éternité et de mon éternité ne cesse jamais. Je vous laisse embrasser ce que je pensais être, pour illuminer ce qui, par contre, n'existe pas, que dans ce que je pouvais croire.

Vous, la seule source et la seule paix au-delà de tous les liens, m'avez, puisque vous ne serez jamais une perte possible.

Je suis ce que chacun est.

Je lâche ce qui me tient, pour venir à toi, parce que je prends ce que tu as toujours été, ce que tu es toujours, et ce que tu seras pour toujours, source de sources, cœur du cœur.

Je me suis laissé aspirer, en prenant mon habitude d'éternité. Tu me mets à nu, afin de m'habiller de ta gloire, mettant fin à toute notion de distance, à toute séparation.

Je sais que je vis ce que tu es, peu importe ce que je vis. Ce que je suis c'est la vie.

Je ne demande rien pour moi, car je sais que tu remplis la vie.

Je m'installe dans votre présence, où est la fin de toute incertitude. Par conséquent, épouser la liberté, épouser la vérité, aucune soif ne peut jamais me toucher.

Je donne et je donnerai tout ce que vous m'avez donné, sans rien garder, restant dans l'amour ineffable du brazier du feu.

Installé dans la vie, je suis l'éternité et tu es mon éternité. Tu remplis ce que je suis, au-delà de moi, comme au-delà de toi.

Nous ne sommes qu'un, amoureux et en liberté. Toi et moi, Libre, buvons l'Esprit à la source de la vérité. Alors nous sommes un, nous sommes alors cette joie ineffable.

Je te confie ce monde, toi qui ne connais pas de limites ni de freins, ni d'obstacles.

Je vous souhaite la bienvenue. J ' ouvre la porte. Rien ne peut être fermé dans l'ecstasy de ce que je vis. Comme un feu d'amour, dévorer tout ce qui était moi, vous m'invitez au dernier mariage, mariage de liberté, où l'ecstasy est la seule chose possible.

Je m'adresse à toi en tant que personne, en sachant que tu es au-delà de toute personne, au-delà Toi, l'amour que je suis. Cet amour est la paix, qui est la joie, qui n'a aucune justification et aucune explication.

Tu es la seule réponse, la seule façon, tu es la seule, présente dans tout.

Dans le silence de mon temple, où aucune réclamation ne se produit, je suis toi. Au-delà de tous les mots formulés, au-delà de toute pensée manifestée, au-delà de tout désir, vous êtes là

Ainsi, libéré de mes propres barrières, j'ouvre les portes de l'être.

Toi, amour, dans la chanson de l'ecstasy, toi, la présence rayonnante qui coule, comme une eau de feu, tu animes en nous, au-delà de toute mémoire et dans tous les sens, la joie de l'ecstasy et le contentement de notre paix.

Comment vous nommer, sans vous attribuer une forme ? Comment vous nommer, sans trahir mes expériences illusoires ? Alors je ne te nomme ni ne te limite d'aucune façon, toi qui es la vie dans tous les sens, toi qui anime tout et toute la vie.

Tu es l'amour. L ' ecstasy et la paix sont vos témoins et vos repères.

Je fusionne avec toi, disparaissant, comme ça de moi.

Tu es cette demeure de la paix suprême.

Tu es ce que je suis. Je suis ce que tu es. Sans distance et sans différence.

Après avoir récité votre présence infinie, puis je repose dans votre paix dans votre plénitude et dans votre beauté.

Bien-aimés de l'amour, des sœurs et des frères, à l'heure où le voile de la chair n'est plus un obstacle pour nous, les mots choisis, l'union et la vibration sont la continuation de mes chansons d'éternité que j'avais composées, qu'ils me livrent , pour cette fois : Temps d'amour. Cette déclamation n'est pas une prière, ni une méditation, c'est la vérité de l'amour, portée par la vibration de l'ecstasy. En regardant ces mots, et en entendant ces mots, allègez tous les poids restants et je serai avec vous et en vous. En lisant ces mots, vous réaliserez l'appel de la lumière, l'appel au réveil. ′′

Veuillez accepter la bénédiction de l'amour.
?
Publié et reçu : J.L.A. 22 août 2012




Source

Comments

Leave a Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Loading…

0

What do you think?

Hildegard Von Bingen La déclaration d'extase Alors, allons ensemble, à …

Célia Almeida Shared “Truly I tell you that if you do not convert and becom…