in

Et si on rentrait à la maison? Cette simple phrase évoque en moi le repos. Ça…

Et si on rentrait à la maison?
Cette simple phrase évoque en moi le repos.
Ça y est… mon souffle se détend, je m’apaise.
Qu’est-ce que cela éveille en vous?

Et si nous revenions à une plus grande simplicité?
Au « gros bon sens ».
À vivre en communion avec la nature, les personnes, les lieux.
Dans l’accueil de l’instant.
Simplement vivre.

Et si le mental prenait un repos?
Ne serais-ce qu’un instant, être là, l’espace d’une respiration, puis d’une autre…
Ne plus rien attendre, se déposer, s’arrêter, ne plus penser.
Et voir l’évidence que la vie continue, qu’elle se vit.
Prendre le temps d’observer cela, de sentir la vie qui nous traverse.

Et si nous plongions dans la profondeur de l’Être?
Que nous visitions l’intime en Soi, cet espace vierge de TOUT concept.
Ce lieu sacré au cœur de la vie, au cœur du cœur.
Et si nous laissions la fréquence de notre cœur pulser à l’infini encore et encore…

Et si nous laissions la vie être la vie?

~ Ginette Forget, Artiste de la Présence

Site : ginetteforget.com
YouTube : http://bit.ly/2mp8qmx
Instagram : https://www.instagram.com/ginette.forget




Source

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Loading…

0

What do you think?

O CÚMULO DA DUALIDADE :Já se falou demais da dualidade, a começar do famigerado …

Vía Ayoun Jean-Luc Via Ayoun Jean-Luc Traduit de : Espagnol